Rechercher

La Micronutrition : le bien-être de la Cellule







Nous avons assisté ces dernières années à une expansion très rapide des connaissances dans le domaine du fonctionnement de la cellule.

Nous avons découvert que même si nous sommes identiques, nous sommes tous différents.

De ce fait, nous métabolisons et les aliments et les médicaments de façon différente en fonction d’un certain nombre de critères.

Des études scientifiques sont venues éclairer certaines notions fondamentales sur le lien entre l’alimentation et l'apparition de certaines maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, cancers, maladies auto-immunes...).

De très importantes études nutritionnelles et épidémiologiques portant sur des milliers d’individus, réalisées en France en Europe et aux USA ont confirmé et vérifient chaque année l’existence de déséquilibres alimentaires chez l’homme comme chez la femme, chez l’enfant, la femme enceinte, le sportif, ou la personne âgée.

La qualité de notre alimentation a diminué d’une manière globale, et nombre de nutriments ont diminué dans notre ration quotidienne.

Également, certaines associations alimentaires malheureuses se sont mises en place progressivement.

Déséquilibres alimentaires causes :

  1. La qualité des aliments :

  • Sucreries et graisses en excès,

  • Fruits, légumes et légumineuses en baisse,

  • Boissons sucrées,

Utilisation trop importante de produits raffinés, au détriment des aliments préparés chez soi,quand ils ne sont pas chargés de produits chimiques de toutes sortes (pesticides, perturbateurs, conservateurs, colorants, additifs, exhausteurs, etc…). Notre organisme n’est pas prévu pour assimiler ces molécules de synthèse, dont certaines sont, en plus, toxiques...

2. La quantité des aliments :

  • Petit déjeuner supprimé ou composé de sucres et de graisses (pain blanc, beurre, confiture),

  • Restauration rapide à midi,

  • Il ne reste donc que le repas du soir qui peut éventuellement être qualitatif.

Il est donc apparu que l’adage d’Hippocrate : « L’aliment peut être ton médicament comme ton poison », était d’une étonnante clairvoyance, et qu’une alimentation « suffisante et équilibrée » était indispensable au maintien de la santé.

La micronutrition

Apparue en France dans les années 90, elle s’intéresse au rôle des nutriments que nous apporte l’alimentation ainsi qu’au rôle de cette alimentation sur nos bactéries dans ce qui est aujourd’hui nommé microbiote.

Nous avons les macronutriments :

  • protéines (la viande, le poisson, les œufs, le fromage, le fromage blanc - ce sont les protéines animales - les céréales et les légumineuses (comme les lentilles), -ce sont les protéines végétales -.

  • lipides : le beurre, la crème, les huiles…Ils participent à la synthèse des membranes de nos cellules et constituent la réserve d’énergie la plus importante : on les utilise en vitesse de croisière.

  • glucides simples ou rapides : les gâteaux, les bonbons, la confiture, le chocolat, le miel, les pâtes à tartiner au chocolat, jus de fruits, soda…

  • glucides complexes ou lents : le riz, les pâtes, les pommes de terre, les céréales, les légumineuses…

Les glucides sont notre source d’énergie la plus importante : on s’en sert d’accélérateur.

Les micronutriments : vitamines, minéraux, acides aminés, acides gras...

Présents en grande quantité́ dans : les fruits et légumes frais ou secs, les huiles de colza et de noix, les poissons gras, le thé, le chocolat…

Mais aussi les Polyphénols, flavonoïdes, caroténoïdes et pré et probiotiques.

Notre organisme ne sait pas les synthétiser pour la plupart, ils doivent donc être fournis par l’alimentation.

  • Ils sont indispensables à la cellule, car ils jouent un rôle fondamental pour son bon fonctionnement, par exemple en tant qu’anti oxydants (vitamines), nécessaires à la vie de la cellule (sels minéraux), à la constitution de ses membranes (acides gras essentiels) etc…







De la Micronutrition est née la Nutrithérapie : l'objectif étant d’apporter au corps la totalité des micronutriments dont il a besoin.

Il est essentiel de savoir que lorsqu'une maladie survient, elle a été précédée d'une période silencieuse plus au moins longue, et qu'il est souvent possible de faire quelque chose si on s'y prend suffisamment tôt! (Docteur Patrick Chavaux - La Nutrithérapie de A à Z)

  • La notion de terrain est une donnée essentielle dans le maintien d’une bonne santé et dans la prévention des maladies.

13 vues0 commentaire